Votre navigateur routier basé sur OSM peut faire plus : OsmAnd et les autres

Être assisté par un navigateur routier pour se déplacer à pied, en vélo ou en véhicule motorisé est presqu’aussi vieux qu’OSM : Garmin a, très tôt, donné la possibilité de mettre des cartes OSM hors ligne dans ses « trackers » (traceurs GPS). Les smartphones en acquérant les mêmes capacités ont rendu cela très banal et les navigateurs sont maintenant intégrés dans les tableaux de bord des véhicules automobiles et accueillent plusieurs offres, dont OSM n’est pas exclu.
Après Navmii (qui n’est plus maintenu) sont venues les applications open source pour mobiles OsmAnd, Maps.me et Magic Earth, qui ont ajouté le guidage vocal, et offrent de plus en plus de services de recherche issus d’offres commerciales, comme les hébergements ou les taxis Uber.
C’est OsmAnd qui est allé le plus loin pour la fraîcheur des données OSM  en constituant une offre à trois niveaux :
  1. comme dans Maps.me, le premier niveau n’a que des capacités d’édition limitées. Fonctionnant sur Android et iOS,  la navigation guidée permet aussi d’utiliser les cartes OSM en hors ligne, ainsi que d’autres cartes et les vues satellite de Bing (possible aussi avec Maps.me). Elle intègre aussi des informations issues de Wikipédia et WikiTravel moyennant une licence à 8,99€ (fin 2018).
  2. Une déclinaison plus avancé, OsmAnd+ , est disponible pour Android (en version libre, sur F-Droid). Elle permet une mise à jour hebdomadaire à partir d’OSM.
  3. Un troisième niveau, dénommé OsmAnd Live, peut être obtenu en activant un abonnement dans l’application pour bénéficier de mises à jour immédiates.
Enfin, un progiciel à part, dénommé OpenAnd Map Creator, permet de créer des cartes en .obf à partir des fichiers en .osm.
osmand  osm live
OsmAnd est prisée comme application car cerise sur le gâteau, elle permet de visualiser des cartes OSM localisables en pas moins de 76 langues. Cette possibilité intéresse ceux qui contribuent aux langues de France dans OSM (exemples du breton avec OpenStreetMap e brezhoneg ou de la langue d’ oc avec l’Institut d’estudis occitans-BDTopOc ). Cette application très flexible semble également être populaire en Afrique, lors de cartoparties ou de mapathons.
Note : l’utilisateur Wambacher maintient à jour une liste OSM Software Watchlist très utile pour vérifier les applications OSM à jour.

Cet article de blog vous est proposé par Christian Rogel (ChRogel)